5. F. La prononciation des mots dans la chaîne parlée: consonnes en contact

De Wikigram
Aller à : Navigation, rechercher

Nous nous inspirons dans cette fiche du travail de Jean Bouzet dans sa grammaire complète jamais éditée.


Sommaire

Généralités

Dans la conversation courante, des consonnes appartenant à des mots différents entrent en contact:

Qu'èi los pòts tots brastats. (Camélat)

Dans ce cas, on évite de trop compliquer la prononciation:

— on applique les règles de l'assimilation; cf. la fiche à ce sujet [1]

un drap nau [ỹ ˈðɾat ˈnaw], [ỹ ˈðɾan ˈnaw]

Que sap causas. [ke ˈsak ˈkawzɔs]

— on évite les suites de deux consonnes finales d'un mot + consonne(s) initiale(s) du mot suivant:

dens lo varat [den lu βaˈɾat], [del lu βaˈɾat]

abans de parlar [aˈβan de paɾɾˈla]

quate òras mensh dètz [ˈkwat ˈɔɾɔs men ˈdɛts ]

En particulier, les occlusives ([k], [p], [t], suivies de [s] du pluriel, s'amuïssent:

de bèths milhòcs [de ˈβɛz miˈʎɔks]

tots dus [ˈtuz ˈðys]


Limitations

Il existe des limitations à ces phénomènes:

- la rapidité de l'élocution: lorsqu'on détache les mots, par exemple au cours d'une dictée, ils ne jouent pas;

- ils ne jouent pas non plus s'ils sont susceptibles d'entraver la compréhension; ainsi, selon le contexte, on prononcera:

Qu'èi crompat sacs negres. [ˈkɛj kɾumˈpat ˈsan ˈneɣɾes], ou [kɛj kɾumˈpat ˈsaz ˈneɣɾes], ou encore [kɛj kɾumˈpat ˈsaks ˈneɣɾes]

Qu'èi los pòts tots brastats. [ˈkɛj lus ˈpɔs ˈtuz βɾasˈtats], ou [ˈkɛj lus ˈpɔts ˈtuz βɾasˈtats]


Exceptions

  • Dans l'expression à cops de, c'est le [s] qui ne se prononce pas:

a còps de calhau [a ˈkɔd de kaˈʎaw]

  • Dans certains parlers, d'autres [s] après occlusive peuvent tomber:

tots tres [ˈtut ˈtɾes]


Première consonne [k]

un truc de martèth [ỹ ˈtɾyd de maɾˈtɛt]

un sac leugèr [ỹ ˈsal lewˈjɛ]

un sac negre [ỹ ˈsan ˈneɣɾe]


Première consonne [p]

Qu'a lo cap dur. [ˈka lu ˈkab ˈdy], [ˈka lu ˈkad ˈdy]

Que soi dab tu. [ke ˈsuj ðat ˈty]

lo cap malaut [lu ˈkam maˈlawt]

tròp hred [tɾɔɾ ˈɾet]


Première consonne [t]

Que cred plan. [ke ˈkɾep ˈplã]

Que s'i ved mau. [ke si ˈβem ˈmaw]

Ne n'èi pas vist nau. [ne ˈnɛj paz ˈbin ˈnat]


Première consonne [m]

un camp nete [ỹ ˈkan ˈnete]

Que vam segar. [ke ˈβan seˈɣa]

Que volem cóser. [ke βuˈlen ˈkuze]

mais devant [b], [f] ou [p]:

Que vam véder. [ke ˈβam ˈbeðe]

Que vam fenir. [ke ˈβam feˈni]


Première consonne [n]

Que son fiançats. [ke ˈsum fjanˈsats]

Que van fenir. [ke ˈβam feˈni]

C'est le contexte qui permet de savoir si [ke ˈβam feˈni] correspond à Que vam fenir ou à Que van fenir.


Première consonne [s]

los bohons [luz buˈhũs]

los dats [luz ˈðats]

las flors [laf ˈflus]

los guads [luz ˈɣwas]

las maisons [laz majˈzũs]

los reis [luɾ ˈɾejs]

N'i ei pas mei. [ni ˈjej pam ˈmej]


Devant [j], [ʒ] ou [ʃ]

los joens [luʒ ˈʒwens]

(On prononce ainsi y compris dans les régions où j se prononce [j])

E vòs shiular ? [e ˈβɔʃ ʃiwˈla]


Devant [l]

dètz liuras [ˈdɛl ˈliwɾɔs]

un sac leugèr [ỹ ˈsal lewˈjɛ]