L'emploi du Z en occitan

De Wikigram
Aller à : Navigation, rechercher

Généralités

La lettre Z est peu employée en occitan. On la trouve surtout dans la conjugaison, dans les désinences de la seconde personne du pluriel (-atz, etz, -itz...) et de la troisième personne du singulier du présent des verbes en -SER: cotz, còtz, ditz...

Hormis ces cas, on trouve Z dans des mots d'origine grecque ou arabe: azard, azòt, azur, magazin, zèbre, zoologia... et dans des noms propres transcrits ou adaptés d'une langue étrangère: Arizòna, Bizèrta, Gaza, Leipzig, Tanzania, Zacàrias, Zoroastre... Mais on écrit, par contre, avec S, les noms occitans suivants: Besièrs, Casanava, Gasòst (commune d'Argelèrs-Gazost), Ladevesa, Visanòs...

On le trouve également dans des noms internationaux de substances chimiques: benzodiazepina.

Le cas du suffixe -IZAR

Le suffixe verbal -IZAR est un suffixe emprunté au grec, ce qui explique qu'il conserve le Z: generalizar, organizar, professionalizar, relativizar...

De même, dans les noms qui dérivent de ces verbes: generalizacion, organizacion, organizator, professionalizant...

Il existe toutefois quelques exceptions:

  • Dans ataisar, atisar, avisar, cortisar, esvalisar, -isar n'est pas un suffixe: il n'y a donc pas lieu d'employer le Z.
  • Dans les verbes qui dérivent d'un mot comportant S à la fin de son radical, comme analisi, catalisi, electrolisi, paralisi, precís, television: analisar, catalisar, electrolisar, paralisar, precisar, televisar (1)...
  • Dans improvisar et ses dérivés improvisacion, etc.





(1) On peut considérer qu'on écrit analisar pour *analisizar, etc.